logo  

CEREMONIE HOMMAGE A JEAN MOULIN
27 MAI 2011



Mesdames et Messieurs les Autorités, Chers Amis

Nous voici une nouvelle fois réunis afin de rendre HOMMAGE à un homme exceptionnel JEAN MOULIN.

Jean MOULIN a 40 ans lorsqu'il devient Préfet de CHARTRES. EN 1940, il veut rejoindre son unité pour continuer la bataille, et ne pas répondre favorablement à l'appel de PETAIN, cesser le combat, pour un armistice honteux, qui deviendra bien vite pour tous les Français un armistice de collaboration et de soumission du gouvernement Vichyste.

Le ministre de l'Intérieur Pierre PECHEU, refuse, Jean Moulin reste donc en Eure et Loir, et fait face avec courage aux problèmes de l'exode.

Il préférera au soir du 17 JUIN 1940 se trancher la gorge, plutôt que de signer une déclaration qui rendait injustement responsables d'atrocités des soldats sénégalais. Ce sera son premier combat. En 1941 il gagne Londres, rencontre le Général de Gaulle qui lui demande d'effectuer la coordination en zone sud des mouvements en formation. Dans la nuit du nouvel an 1942 il est parachuté près de Salon-de-Provence.

Il rencontre H. FREYNAY, Etienne d'Astier de la Vigerie, LEVY et les convins de créer une seule organisation de RESISTANCE, qui prendra le nom de « Mouvements unis de Résistance – M.U.R.) Il crée les services clandestins communs, atterrissages, parachutages, information et presse, noyautage des administrations publiques, agents de liaison, opérateurs-radio, agents instructeurs. Il distribue les fonds, assure les liaisons avec Londres, coordonne les distributions d'armes, et devient ainsi, Responsable de la Résistance, d'abord en zone sud, puis sur l'ensemble du territoire.

En se plaçant lors de sa constitutions, le 27 MAI 1943, sous l'autorité du Comité National Français et de son chef, le Général de Gaulle, le Conseil National de la Résistance Réunie ( C.N.R.R.) permit ainsi au Général d'être non seulement le chef de la France Libre dès le 18 JUIN 1940, mais aussi de devenir celui du Gouvernement Provisoire de la République Française, d'affirmer sa représentativité de l'ensemble des Français combattant l'ennemi et ses complices sur le sol national et partout dans le monde. D'acquérir une légitimité auprès des alliés.

Jean Moulin, victime d'une trahison, est arrêté par la gestapo à Caluire le 21 Juin 1943. Emprisonné au tristement célèbre Fort MONTLUC à Lyon, il est transféré à Neuilly, puis au siège de la Gestapo rue Lauriston à PARIS. Il sera atrocement torturé, sans jamais livré un secret. Il meurt le 08 Juillet 1943, probablement dans le train qui le conduisait en Allemagne. Le 19 Décembre 1964 ses cendres sont transportées au Panthéon.

Jean MOULIN est un héros national, à travers lui c'est toute la Résistance Française qui est honorée. Tous connus ou inconnus ont données de leurs jeunesses et de leurs vies pour un avenir meilleur.

Hélas 68 Ans plus tard, nous voyons disparaître la société humaniste, démocratique et solidaire. Notre monde actuel connaît les guerres, les conflits, le racisme, la xénophobie sont à nouveau dans nos murs. L'aggravation des discriminations et exclusions, la solidarité devient une peau de chagrin, les intérêts particuliers ont pris le pas sur l'intérêt général.

Notre monde social est en crise, une crise qui, de par la désespérance sociale qu'elle suscite, s'est déjà traduite dans de nombreuses régions du monde par des tensions graves.

C'est dans ce contexte que certaines idéologies dangereuses refont surfaces, nous pensions qu'elles étaient définitivement vaincues en 1945, et nous nous apercevons que NON, pire certaines idées racistes, autoritaires anti-démocratiques sont parfois diffusées dans des formes dangereuses, au delà de l'extrême droite. Rappelons nous que dans les années 1920/1945 les atteintes à la démocratie et les discriminions racistes, la misère sociale a conduit nombre de ceux qui en furent victimes à prêter une écoute attentive aux démagogues.

Nous remercions très sincèrement toute les personnes présentes, autorités, Présidents d'associations, Portes Drapeaux – la chorale de l'Age d'Or, les amis.

Un grand merci à M. le Député Maire, et toute l'équipe Municipale qui a bien voulu que nous organisions cette cérémonie. Merci à M. ODINOT maitre de cérémonie pour ses conseils et son aide précieuse dans l'organisation de celle-ci.

Nous aurons une pensée pour les 58 Soldats Français morts en Afghanistan, et à nos anciens qui nous ont quittés depuis le début de cette année.

Nous n'oublions pas les otages Français dans le monde, dont Hervé et Stéphane, journaliste de France 2. Pour tous nous espérons une LIBERTE rapide.

Merci a tous.



J. BRESSON A.N.A.C.R. Fille du F.YT.P. M.O.I Jean CARRARA



Etaient présents : Françoise DUMONT 1ier Adjointe C.G. représentant M. Le député Maire, Georges GINESTA
M. Cordina Adjoint Mairie de S.R. Mme PITOL LAUGIER, conseillère Mairie de S.R. représentant M. LAUGIER C.R. –

M. Claude NOEL Adjoint aux associations Patriotiques,
De nombreux adjoints et conseillers de la Mairie de S.R.
Mme GARNIER Adjointe, représentant M. le Maire de FREJUS, Elie BRUN.
Mme Rose Marie FAR, adjointe quartier Villeneuve FREJUS
De nombreux adjoints et conseillers de la Mairie de FREJUS
La chorale de l'Age d'Or accompagnée de leur Présidente Mme BLETER, conseillère Municipale à FREJUS.
Nous avons eu la grande joie que des enfants de l'Ecole Monge Roustan, groupe J. MOULIN soient présents. Ils chanteront la Marseillaise avec la chorale.
Rendez-vous a été pris pour 2012 avec cette école Primaire, pour des rencontres avec nos anciens, et mise en place de notre exposition.


retour